mercredi 24 mai 2017

lundi 22 mai 2017

Amarsi un po'



Tous les quadras sont en ébullition à l'idée de se plonger dans une troisième saison de Twin Peaks, moi, je suis juste dégoûté d'avoir terminé trop vite la saison 2 de Master of None.
Je n'ai plus qu'à me repasser en boucle sa bande son parfaitement éclectique, mêlant variétoche italienne, Kraftwerk, Frankie Knuckles, Soft Cell ou encore quelques pépites morriconiennes, pour retrouver ce savoureux petit goût de mélancolie printanière distillé tout au long des 10 épisodes, comme en atteste cet Amarsi un Po' de Lucio Battisti, ici dans une superbe version acoustique.

dimanche 7 mai 2017

April


Pour fêter ce dimanche de joli mai qui a tout d'un 1er avril, je vais me commander un vinyle sur bleep.com avant de prendre ma place pour PNL en novembre, tiens !

Bochum Welt : April (!K7 Records, 2017)

mardi 18 avril 2017

Une réalité rugueuse à étreindre


André Hardellet : Le Seuil du Jardin (Julliard, 1958 / Gallimard, 1993)

jeudi 13 avril 2017

Éliminations

 


Willem : Éliminations (Les Requins Marteaux, 1999)

dimanche 9 avril 2017

Evidence


Ce n'est ni un livre de photos censurées par Instagram ni une nouvelle publication d'Archive of Modern Conflict.

Larry Sultan & Mike Mandel : Evidence (1977 / Rééd. D.A.P., 2017)

mercredi 15 mars 2017

"je fais profession de haïr le monde."


Caraco a aussi fait profession de se suicider une fois ses parents morts : sa mère meurt en 1963, "il se pend en 1971, près du cadavre encore tiède de son géniteur" . Une autre version dit qu'il s'est tranché la gorge.



Albert Caraco : Post mortem (L'Âge d'Homme, 1968 / rééd. 2012)

lundi 27 février 2017

samedi 25 février 2017

"Personne n'est prêt à un tel merdier."



Pour un gentil ultra-gauchiste comme moi, il y a plus de subversion dans ces 400 pages mal léchées que dans un concerto de casseroles Place de la République.
L'odeur rance du livre n'arrive pas à masquer complétement la verdeur du style d'Obertone, qui peut faire penser dans ses meilleurs moments et dans une version un peu poussive à celle d'un Manchette ou d'un Pouy, si tous deux avaient voué un culte à la Préfecture de Police.
Au début du mois, Elisabeth Badinter, la Zemmour de France Inter, avançait sur les ondes de cette même radio que "Houellebecq est le plus grand sociologue français", mais si elle tient vraiment à savoir où en est son pays en 2017 je lui conseillerais plutôt de se pencher sur Guerilla qui ne fera sûrement que confirmer ses craintes.
Et si vous avez honte de passer en caisse avec ce bouquin qui fait la joie de toute la fachosphère, empruntez-le à votre pote complotiste, on en a tous un !

Laurent Obertone : Guerilla (Ring, 2016)

mercredi 15 février 2017

"ce n'est plus une révolution !"


Evguénia Iaroslavskaïa-Markon : Révoltée (Seuil, 2017)

samedi 4 février 2017

Red Dubb Academy | Mixtape


La  ̷m̷i̷x̷t̷a̷p̷e̷  dubstape du week-end, ça faisait bien longtemps, tiens !
Une C90 dans un esprit dubby, vous y croiserez Lee Perry, Scientist, Prince Jammy mais pas que...
La face A est signée Sunny Dunes, dont on attend des chutes de studio en mars sur le label Sacred Phrases, et la B est réalisée par votre serviteur, dont on attend plus rien depuis longtemps.

Enjoy !

samedi 28 janvier 2017

Faceless techno bollocks


Sublime maxi totalement oublié sorti sur le label Reflective (qui s'en souvient ?) il y a 20 ans, quand on achetait encore des disques sur la seule foi de leurs pochettes.
C'est beau comme le plus beau des Balil :

vendredi 27 janvier 2017

OO! Shinjuku



Shomei Tomatsu : OO! Shinjuku (Shaken, 1969)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...