vendredi 26 octobre 2012

William Klein + Daido Moriyama @ Tate Modern, Londres, du 10 octobre 2012 au 20 janvier 2013

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

5 commentaires:

  1. Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. Cela valait-il le coup ? ça m'a l'air bien classqiue comme accrochage... (en même temps, ça sent l'entreprise de "légitimation" de Moriyama comme si c'était nécessaire ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne trouve pas que l'accrochage soit classique justement, le style peut le faire penser mais j'arrive à voir et comprendre la subtilité de "l'accrochage" rien qu'en regardant les photos de l'expo prisent par son auteur "ici" ! Ce qui me flash c'est l'accrochage avec l'affiche de New-York qui est terrible !! Très géométrique et très graphique, et la personne qui a mis en place cette expo connait bien son sujet en tout cas . Nice.

      GdlR

      Supprimer
    2. L'accrochage est sobre et beau, il joue bien avec les différents formats, tout en rendant compte de l'importance de l'accumulation dans le travail de Moriyama. Par ailleurs, comme ce dernier est surtout attaché au livres, ceux-là sont aussi bien mis en avant. Franchement, du bon boulot !
      Il y avait aussi une petite mais très chouette expo Tom Wood à la Photographers' Gallery, avec là aussi une attention toute particulière portée aux livres et à leur élaboration (maquette).
      Sinon côté librairies de photo, Claire de Rouen remporte haut la main le trophée du meilleur spot, même si rien que l'on ne puisse trouver à Paris (Spider Strategy à 200£, une demi seconde d'hésitation et puis retour à la raison !).
      Et je ne vous parle pas du fish & chips conseillé par François Simon...

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...