lundi 20 novembre 2017

The invisible city


Soit vous avez les moyens de vous offrir l'édition de l'original à 1500 €, et dans ce cas tant mieux pour vous, soit vous vous contentez de cette réédition assez moche, broché à la Taschen avec sa couverture dégueulasse (on ne blâmera pas Only Photography qui fait généralement dans le joli, parfois trop même, mais plutôt le musée qui a eu son mot à dire sur cette co-édition)
Mais l'important reste qu'à l'intérieur les photos sont reproduites en intégralité, dans l'ordre et dans le format original de ce livre séminal publié en 1973, l'un des meilleurs d'Araki, qui boucle sa trilogie fondatrice composée aussi de Voyage Sentimental et Okinawa.
Attention, on me dit à l'oreille qu'il n'y a pas énormément d'exemplaires, comme d'hab' vous me direz !

Nobuyoshi Araki : Tokyo (Only Photogrpahy-Pinakothek Der Moderne, 2017)

mercredi 4 octobre 2017

Pacific Alley


Un album qui a ce doux parfum de la VHS de To Live And Die In L.A. que l'on s'est toujours refusé de revendre sur Priceminister, mêlé à cette fragrance du vieux synthé oublié dans l'armoire de notre chambre d'enfant que maman n'a jamais osé mettre aux encombrants, avec au loin ce léger arôme du lecteur de disquette en option pour le TO7/70 que papa, visionnaire, n'a jamais voulu acheter à l'époque. Et le plus beau dans tout ça c'est qu'aucune effluve de moisi ne se dégage de ce disque.

Krikor Kouchian : Pacific Alley (L.I.E.S. Records, 2017)

dimanche 1 octobre 2017

samedi 30 septembre 2017

Sully : Escape


Il aura donc fallu attendre 6 ans pour que Sully nous gratifie d'un second album, ça valait le coup d'attendre, et je ne dis pas ça uniquement parce que le disque se conclut sur une avalanche d'amen breaks.

Sully : Escape (Keysound Recordings, 2017)

mercredi 20 septembre 2017

"humiliation, suffering, indignity"

  

Paul Graham : Beyond Caring (Grey Editions, 1986)

mardi 5 septembre 2017

Lilies II


13 ans après ils se sont donc mis à deux pour pondre ce remake de Lilies, disque de chevet parfait (au propre comme au figuré).
Si j'étais un élu En Marche je n'hésiterais pas à vous vendre ce nouvel album comme révolutionnaire mais plutôt que de vous faire prendre des vessies pour des lanternes je dirais qu'il sera un somnifère salutaire pour cette sieste que l'on va devoir s'imposer le temps de ce long cauchemar éveillé de 5 ans.

Arovane & Hior Chronik : Into My Own (A Strangely Isolated Piece, 2017)

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...